Sweetange : Un ange presque pas chiant

Une jeune femme qui adooooore parler, papoter, critiquer, chouiner, observer, bouder, faire sa chieuse, faire la moue, rire d'un rien ... bref une fille quoi

27 décembre 2007

Merchandising Christmas

Coke2

Le Père Noël est (aussi) un produit Coca Cola

Noël est une fête que j'adore, pourtant c'est loin d'être "ma" fête, dans le sens où je suis peut-être la seule ici à avoir appris son existence assez tardivement. Pourtant, j'aime infiniment les décorations qui donnent quelque chose de magique à l'atmosphère de la ville. Les paquets cadeaux partout, où on a tellement envie de faire plaisir à autrui.

Même le fait que Noël soir repris par tout le monde. Parce que j'en connais qui trouvent honteux que cette fête soit célébrée autrement qu'en sons sens chrétien. D'autres que l'Église s'accapare cette fête païenne enfantine. Certains qui créent leurs propres traditions de Noël à base de jeux de société, et créent ainsi leur 25 décembre à eux. Tous ont leur manière de le célébrer, ou pas.

304070581Mais moi, à chaque fête de fin d'année, je repense à Sailor Mercure. Pour ceux qui ne sont pas nés dans les années 80s, et n'ont donc pas été partiellement élevé par le club Dorothée, je fais un petit rappel des faits. Sailor Mercure est une des héroïnes imaginaires de Sailor Moon. Gentille, sérieuse, douce, et excessivement intelligente, bref je ne me reconnaissais pas excessivement en elle avec mes bleus partout et mes rêves girlys. Mais je rêvais d'être un jour aussi lisse qu'elle. Surtout qu'elle était la seule petite fille à demander en guise de cadeau de pouvoir inviter un SDF à la table du réveillon (cf l'interview donnée au Dorothée Magazine, et dont je me souviens encore).

Vous allez me demander le lien entre ce dessin animé, les fêtes de fin d'année et Coca Cola, je le vois venir. On y est presque.

Le 24 Décembre au soir il y avait un Sdf en bas de chez moi. Et même pas juste un seul, en fait. Sauf que lui pleurait. Qu'il y a de plus en plus de gens démunis, à la rue, qui manquent de l'essentiel. Même juste d'un sourire, ou d'un moment de confort. Et qu'à coté, il y a de plus en plus de pub. Je le sais, il y en a sur ce blog aussi, comme sur à peu près tout ceux que je lis, que ce soit de manière directe ou pas, par un logo ebuzzing, une régie Influence, ou une envie de signaler que l'on ne peut décidément pas être hype sans low boots, et que c'est un besoin vital.

Et même si je rentre parfaitement dans le moule, à être ravie de mes jolies choses, à avoit des envies monogrammées ou logo-ifiées, j'avais juste envie de rappeler que malgré le marketing, vous pouvez avoir de l'estime pour vous même sans utiliser de shampoing de la marque O. Vous pouvez aimer et être aimé en retours sans débourser un centime. Les gens se foutent de savoir si vous avez payé votre veste un prix de créateur ou de h&m, et là, je ne parle même pas de votre éventuelle crème de jour.

Moralité: "Le budget mondial annuel de la publicité est de 500 milliards d'euros. 10% de cette somme suffirait à réduire la faim dans le monde de moitié." [ 99 Francs ]. Cet argent sert à financer des salaires, des vies en famille, des vies tout court, quelques rêves aussi, alors pas la peine de pseudo culpabiliser. Néanmoins, il n'y a pas que la société de consommation dans la nation

Conclusion: J'ai mes moments de luxe personnel. Une bouteille de champagne. Des macarons ou des sushis. Certains vêtements à un prix honteux. Mais j'aime me rappeler quelques fois, que malgré ces moments de plaisir, finalement, on ne devrait jamais oublier que les accessoires portent  si bien leur nom.
Parce que Noël c'est la famille, la tranquillité, l'amour. Aucun Kenzoki nécessaire dedans.

Posté par sweetange à 09:00 - Pensée du jour Bonjour - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est bien d'écrire ça. Je suis d'accord avec toi. J'étais loin de Paris et n'ai vu aucun SDF à Noël. Mais ça me pèse sur le coeur. Que faire?

    Posté par fanette, 27 décembre 2007 à 11:24
  • article très juste, comme d'habitude. c'est vrai que pendant que nous, nous nous empiffrons de dinde aux marrons au coin du feu, certains meurent de faim et de froid.

    bisous sab

    Posté par Miss Curly, 27 décembre 2007 à 19:55
  • Ton article est très vrai, et laisse à méditer...

    Bonne soirée!

    Posté par Cathy, 27 décembre 2007 à 21:20
  • D'abord puisque que tu parles des sailors moon tu remarqueras facilementleur bon gout de porter des bottes ou des talons avec leur mini jupe plutôt que des leggins.
    Ensuite j'ai du mal avec les décorations de noel et l'esprit de noel j'ai un peu de mal. Je me sens un peu oppressé par ce bonheur à (re)vendre grace au marketing. Je constate la même chose que toi c'est que le marketing ça peut facilement nous faire détester.
    99 francs c'est mon cadeau de noel ou hanouka en retard pour moi même. Je viens à peine de le commencer.

    Posté par patrick0027, 31 décembre 2007 à 11:26

Poster un commentaire