Sweetange : Un ange presque pas chiant

Une jeune femme qui adooooore parler, papoter, critiquer, chouiner, observer, bouder, faire sa chieuse, faire la moue, rire d'un rien ... bref une fille quoi

28 février 2008

I wanna have long and nice hair (et aussi la plastique d'Heidi Klum en prime svp)

garnier

Je suis une fille du move, j'ai donc fait comme dans la pub

Parce que je me suis imaginé avoir une vie de publicité, dans laquelle il ferait toujours beau. Il n'y aurait jamais de ciel gris, je sourirais toujours d'un air étrangement bête, je porterais éternellement des robes fluides l'air de croire que c'est les vacances. Et je saurais tordre mes longs cheveux raides jamais décoiffés.

Néanmoins, j'ai du éteindre la télévision. Fermer mes magazines. Parce que oui, j'ai une vie en dehors de ça. Bon, pas forcément aussi archi over-bookée que je le laisse sous-entendre. Mais si on considère que faire la grasse matinée et ensuite courir pendant six heures pour rattraper le temps perdu c'est avoir un emploi du temps de ministre, alors j'en ai presque un.

Et dedans, force et de constater que le ciel grisonne, comme les toits, comme les murs, comme ma région adorée (bienvenue sur le réseau SNCF Paris Ile de France). Je ne souris pas H24, ou alors que crispée et que si on me prend en photo. Sinon je fais bien la moue quand même, et c'est presque aussi attendrissant j'en suis sûre. Mes baskets sont noires et roses fluos, les tektonics killers que j'esquive pourraient même trouver la chose acceptable, c'est dire si c'est imaginable avec une robe de fillette des prés. Mes cheveux et moi, c'est la guerre froide, les bains moussants en plus.

Vous l'aurez compris grâce à tout ce laïus il ne m'est resté qu'un choix pour devenir une fille de publicité: faire des noeuds avec mes cheveux. Au beau milieu de la nuit on a les idées que l'on peut.

Mes cheveux ont donc été noués par grosse mèche. Et là extase suprême: je suis une fille magique, je le savais bien, mes cheveux se nouent. Toutefois, nonobstant cette capacité majestueuse, l'impensable apparut: ils ne se dénouent pas.

Je suis donc tellement une fille so hype des publicités, que j'ai du raccourcir mes cheveux de quelques centimètres pour ne pas dormir sur un noeud au volume un tantinet génant. Donc si vous voulez être comme moi aussi incroyable que la fille de la photo, finalement, regardez du coté des robes fluides, en fait, c'est moins risqué.

Posté par sweetange à 09:00 - Moi et mes bêtises - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    heu, en effet, c'est moins risqué lool ^^

    bisous

    Posté par Miss Curly, 28 février 2008 à 21:03
  • Ben ma mascotte !! Qu'est ce qui t'a pris ? merci pour la crise de rigolade des le matin !

    Posté par cholera, 29 février 2008 à 08:09

Poster un commentaire