Sweetange : Un ange presque pas chiant

Une jeune femme qui adooooore parler, papoter, critiquer, chouiner, observer, bouder, faire sa chieuse, faire la moue, rire d'un rien ... bref une fille quoi

06 mars 2008

Syr Gabryel (la suite)

AA048089

Je n'aime pas juger sur les apparences

Vous vous souvenez de No taboo , alias un album se voulant catégorisé dance gay ? J'avais écris un article où je disais que je n'adhérais pas:

sans_titre1

Mais, force est de constater, qu'aussi vrai qu'une photo post brushing n'indique pas nécessairement la qualité d'une coupe de cheveux (et que je fais des métaphores étranges, version "La revanche d'une blonde"), une chanson ne fait pas un album.
Donc j'ai pris mon courage à deux mains, et j'ai écouté la suite du CD, à savoir essentiellement Mashallah.


Mashallah
envoyé par SyrGabryel

Bilan de la chose: je n'adhère toujours pas. Un peu entetant, le clip ressemble à une parodie, ... Bref, ce n'est toujours pas ma tasse de thé. Nonobstant le coté cliché de  cette a priori enjoy musique, je ne déteste cependant pas. Ce n'est pas transcendant à mon sens, mais croyez le ou pas, je supporte bien mieux que du Dany Brillant. Que l'on m'a forcé à écouter en boucle quand j'étais gamine et à qui je voue depuis une haine bien injujstifiée.

Par conséquent, je ne jetterais point de pierres à ce jeune homme, mais je lui proposerais toutefois une question: pourquoi dès qu'une chanson est un peu spéciale on dit qu'elle se destine à un public gay ? Parce que pour aimer celle-là, je ne pense pas que ce soit une condition nécessaire, et parce que je me sens bien plus cliché rose ambulant que bien des mecs gays (celui qui dit tous, je le boude).

disclaimer

Posté par sweetange à 09:00 - Mes actualités - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire